Retour à la liste

Le dialogue citoyen numérique mondial, l’édition France

28 septembre 2020

Des milliers de citoyens et de citoyennes se réunissent, dans plus de 78 pays le 10 octobre prochain pour livrer leur vision de l’avenir d’internet.

 

Des milliers de citoyens et de citoyennes se réunissent, dans plus de 78 pays le 10 octobre prochain pour livrer leur vision de l’avenir d’internet. En France le dialogue est organisé par l'Afnic, le Conseil national du numérique, Internet Society France et leurs partenaires associés, WebForce3, DébatLab et Eclairement. Initié par Missions Publiques en 2008, le Dialogue Citoyen sur l’avenir d’internet s’inscrit dans une démarche de délibération citoyenne et de démocratie participative à l’échelle mondiale. Dans les faits 100 personnes issues de la société civile, représentatifs des classes d’âges, des deux sexes, et de milieux professionnels différents se réuniront le 10 octobre pour cette première édition française dans 3 villes, Paris, Lille et Lyon, ainsi que sur internet. Et travaillerons autour de quatre thèmes majeurs : Identité numérique, sphère publique numérique, inclusion et intelligence artificielle.

Le fruit des réflexions de cette journée sera ensuite présenté au Forum sur la Gouvernance de l’Internet 2020, grand rendez-vous national et mondial où toutes les parties-prenantes d’internet se retrouvent et échangent sur les défis auxquels ils font face.

Informations pratiques pour participer au panel l samedi 10 octobre 2020 l 9h00 à 17h30

Initialement prévu dans les locaux de WebForce3 Paris, Lille, Lyon et à la Réunion et compte tenu du contexte sanitaire, le dialogue sera organisé en ligne.

A propos du Dialogue Citoyen numérique mondial

Il est promu par une coalition de partenaires mondiaux tels que des institutions européennes (Commission européenne, Conseil de l'Europe), l'UNESCO, Internet Society, Wikimedia Foundation, World Wide Web Foundation, World Economic Forum, les gouvernements suisses et allemands ou encore les acteurs du secteur privé (Google et Facebook). Site global : https://wetheinternet.org/

A propos de CNNum

Le Conseil national du numérique est une commission consultative indépendante. Think-tank de l’intérêt général, il est chargé d'étudier les questions relatives au numérique, en particulier les enjeux et les perspectives de la transition numérique de la société, de l'économie, des organisations, de l'action publique et des territoires. Il est placé auprès du ministre chargé du numérique. Ses statuts ont été modifiés par décret du 8 décembre 2017. Ses membres sont nommés par arrêté du Secrétaire d’État chargé du numérique pour une durée de deux ans.

A propos de l’Internet Society France

L’Internet Society France est le chapitre français de l’Internet Society, ONG internationale présente dans plus de 100 pays. Créée en 1996, l’Internet Society France a pour mission la protection des utilisateurs d’Internet et leur représentation au sein des instances de la Gouvernance de l’Internet. L’Internet Society France œuvre pour un Internet Ouvert (Internet des objets, IPv6, Opendata), un Internet Pour Tous (éducation, RGPD, CGU) et un Internet Avec Tous. L’Internet Society France préside le comité d’organisation des Ateliers de l’Avenir Numérique et du FGI France (Forum sur la Gouvernance de l’Internet). L’Internet Society France est présidée par Nicolas Chagny et est signataire de la charte Jamais Sans Elles pour les acteurs de la Gouvernance de l’Internet.

Read this page in English Haut de page

A propos de l'AFNIC

L’Afnic est l’Association Française pour le Nommage Internet en Coopération. Elle est l’office d’enregistrement désigné par l’État pour la gestion des noms de domaine en .fr. L'Afnic gère également les extensions ultramarines .re (Île de la Réunion), .pm (Saint-Pierre et Miquelon), .tf (Terres australes et antarctiques Françaises), .wf (Wallis et Futuna) et .yt (Mayotte).
Outre la gestion des extensions françaises de l'internet, le rôle de l'Afnic s’inscrit dans une mission d’intérêt général plus large, qui consiste à contribuer au quotidien, grâce aux efforts de ses équipes et de ses membres, à un internet sûr et stable, ouvert aux innovations et où la communauté internet française joue un rôle de premier plan. Ainsi, l’Afnic, association à but non lucratif, reverse 90 % de ses bénéfices à sa Fondation pour la solidarité numérique. L’Afnic est également l’opérateur technique de registre d’entreprises et collectivités ayant choisi d’avoir leur propre extension, telle que .paris, .bzh, .alsace, .corsica, .mma, .ovh, .leclerc ou .sncf.
Fondée en 1997 et basée à Saint-Quentin-en-Yvelines, l’Afnic compte aujourd'hui 80 collaborateurs.